Hyperhidrose, sudation excessive, transpiration,… Mieux comprendre!

Pour pouvoir solutionner un problème, il faut commencer par le comprendre.

Cet article a donc pour vocation de vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur les problèmes de transpiration excessive…

Introduction

Une étude récente publiée dans le très sérieux journal Américain de la Dermatologie (http://www.jaad.org/) a démontré que plus de 8 millions de personnes souffrent d’un problème de transpiration excessive.

Par ailleurs, nous y apprenons également qu’il n’existe pas de différence entre les hommes et les femmes, tous sont touchés à part égale.

Dans la vie de tous les jours, une transpiration excessive nuit gravement à nos activités sociales et peut même miner notre confiance en soi.

Voici quelques problèmes que des personnes souffrant de problèmes de transpiration vivent au quotidien:

Et ce ne sont ici que quelques exemples de situations que vous avez probablement vous-même déjà vécues.

Si l’une ou plusieurs de ces remarques vous semblent familières, il est temps de réagir pour en terminer avec ce problème de sudation excessive!

Pour vaincre son adversaire, il faut d’abord le connaître.

Examinons donc maintenant le problème de manière plus technique et scientifique…

Sudation ou transpiration, le mécanisme

Votre problème de transpiration est votre pire cauchemar?

Pourtant, sachez qu’il est bel et bien essentiel à votre bien-être. Sans cette transpiration, votre corps risquerait la surchauffe, un peu comme un ordinateur qui ne cesse de travailler et un jour explose de l’intérieur.

Le premier type de glandes responsables de la transpiration sont les glandes sudoripares eccrines. On en trouve entre trois eet six millions sur notre peau, avec une concentration particulière sur la paume des mains, la plante des pieds, les dessous-de-bras, les joues et le front.

Elles ont un rôle de régulateur de température. Elles sont donc actives en cas de forte chaleur, ou sous la pression du stress.

A noter que le fluide qu’elles dégagent n’est pas odorant, car composé de 99% d’eau.

Finalement, sachez que dans la majorité des cas, les personnes souffrant de transpiration excessive doivent en vouloir à ces glandes sudoripares eccrines.

Le deuxième type de glandes sudoripares est nommés apocrine. Elles sont moins présentes chez l’être humain mais se concentrent particulièrement sous les aisselles, autour de l’anus et des seins.

Ce deuxième type de glande est responsable de l’odeur dite de transpiration. Cela est dû aux bactéries qui transportent les molécules contenues dans ce fluide nommé sueur.

77476354_o

Ces glandes ont la particularité de toujours être adossées à un poil, d’où leur présence plus importante au niveau des zones poilues de notre corps. A noter que cette sueur odorante ne fait son apparition qu’après la puberté.

Les deux glandes présentées ci-dessus et responsables de la sudation, sont activées par nos nerfs suite à différentes situations: stress, émotions, hormones, exercices physique ou température excessive du corps.

Pour certaines personnes, les glandes sudoripares eccrines réagissent trop intensément aux stimuli extérieurs, favorisant une transpiration beaucoup plus importante que la normale.

Ok, vous commencez certainement à mieux cibler votre problème. Mais saviez-vous que cette maladie porte un nom?

Transpiration excessive ou hyperhidrose

Comment nous l’avons expliqué, le système de sudation corporelle est, à la base, un mécanisme naturel de notre corps pour rétablir notre température corporelle.

Dans certains cas, malheureusement, cette transpiration peut être bien plus importante que la normale.

Ainsi, certaines personnes suent 3 à 5 fois plus que la normal. Ce problème entraîne de nombreuses complications très handicapantes dans la vie de tous les jours, que ce soit au niveau du travail ou de la vie social.

Ce type de maladie possède même un nom scientifique : Hyperhidrose.

Il est déplorable de voir qu’à l’heure actuelle cette maladie n’est pas ou peu reconnue dans le milieu médical. En effet, vous êtes des millions à en souffrir au quotidien et personne ne prend ce problème au sérieux…

Mais rassurez-vous, notre site est fait le maximum pour vous aider et trouver des solutions afin d’en finir avec ce mal qui vous ronge.

Nous avons donc mis le doigt sur le problème: l’hyperhidrose.

Allons à présent un peu plus loin afin de découvrir les deux types d’hyperhidrose connus.

Les deux types d’hyperhidrose


Le premier type d’hyperhidrose, est l’hyperhidrose focale ou primitive.

La majorité des personnes souffrant de sudation excessive sont dans le cas d’une hyperhidrose primitive.

L’hyperhidrose focale se produit, comme son nom l’indique, sur des zones précises du corps humain. Par exemple, les dessous de bras.

Cette maladie de la transpiration peut avoir des causes génétiques, mais n’est pas transmissible. Notons également que les personnes atteintes d’hyperhidrose primitive ne souffrent d’aucuns symptômes la nuit, c’est-à-dire qu’ils ne suent pas ou peu durant leur sommeil. Par ailleurs, on sait que les premiers symptômes débutent à un jeune âge.

Le deuxième type d’hyperhidrose est nommé hyperhidrose générale ou secondaire. Elle, au contraire de l’hyperhidrose focale trouve sa cause dans la prise d’un médicament ou une condition médical spéciale (maladie, infection,…).

Elle se produit sur tout le corps, et l’on remarque également que les périodes de sudation extrêmes sont courantes durant le sommeil également.

Si vous pensez souffrir de ce type d’hyperhidrose, le mieux est d’aller consulter votre médecin et d’éplucher avec lui vos antécédents médicaux pour traquer la substance ou le virus responsable de votre transpiration.

Pour aller plus loin…

Maintenant que vous en savez plus sur le problème de la transpiration excessive, nous vous conseillons de jeter un oeil aux:

Problèmes Spécifiques

Produits Anti-Transpiration

Solutions qui existent

2 plusieurs commentaires

  1. Je souffrais d’hyperhidrose depuis plusieurs années. Je ne supportais plus d’être constamment mal à l’aise en public. J’ai donc décidé d’avoir recours à des injections de botox. Depuis je revis vraiment. Je le conseille à toutes les personnes souffrant de cette maladie.

    • Bonjour Marie,

      Merci pour votre commentaire.

      Même si nous ne sommes pas totalement satisfaits par rapport aux injections de botox, nous sommes heureux d’apprendre que celles-ci fonctionnent pour vous.

      C’est d’ailleurs ce que nous recommandons souvent à nos lecteurs: d’essayer les diverses solutions qui existent, afin de trouver celle qui leur correspond et leur convient.

      Bonne continuation Marie.

      L’équipe AntiTranspirationExcessive

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*